Camille Renarhd

Depuis dix ans, ma recherche est axée autour du corps — décor, corps des êtres chers disparus, corps nouveau-nés, corps en marche, corps dansé —. J’utilise la danse, le travail de l’image, le son, comme des médiums au service d’un propos qui trouve son origine dans le corps social / poétique / biologique.

Mon travail se construit en dessinant des poches : Des poches de résistance.

La richesse de cette terre est contenue dans sa diversité. Si résister à la conformité, à la production de masse, à la consommation de masse commençait par une célébration à la diversité produite et contenue dans nos Corps et nos Paysages : Intérieurs / Géographiques / Imaginaires.

Résister est un Art. Résister est une Danse. Sculpter l’espace comme une architecte-guérillera, avec d’autres, défricher et semer la terre, co-créer des poches de résistance : Performances-Rituelles In Situ, Pièces de Land Art Multimédias, Partitions Sonores et Visuelles.

S’agit-il d’art ? S’agit-il d’écologie ? Il s’agit de dessiner, colorier, assembler, bâtir un monde pouvant contenir d’autres mondes, pouvant contenir tous les mondes.
Et de les célébrer.

Ainsi ce que nous avons ici est une poche de résistance, mais je n’y attache pas beaucoup d’importance. Les exemples sont aussi nombreux que les résistances et aussi divers que les mondes de ce monde. Dessinez donc l’exemple qui vous plaira. Dans cette affaire des poches, comme dans celle des résistances, la diversité est une richesse. 
Subcomandante Marcos (Leader Zapatista ) – in Pourquoi nous combattons.

For ten years, I have used dance, image (photography / video), and sound as mediums which find their origin in the body : social / political / biological.

My work is about creating Pockets : Pockets of Resistance.

The wealth of this earth is contained in its diversity. Resisting conformity, mass production and mass consumption I celebrate the existing variety in the landscape and our bodies.

Resistance is an Art. Resistance is a Dance. Sculpting the landscape as guerilla architect, I co-create pockets of resistance : Site specific Performance Rituals, Mixed Media Landart, and Found-sound Scores.

Is it about art ? Is it about ecology ? It’s about drawing, coloring, building a world in which there is room to contain other worlds, and then to celebrate what we‘ve built.

So what we have here is a drawing of a pocket of resistance. But don’t attach too much importance to it. The possible shapes are as numerous as the forms of resistance themselves, as numerous as all the worlds existing in this world. So draw whatever shape you like. In this matter of pockets, as in that of resistance, diversity is a wealth.
Subcomandante Marcos (Zapatista Leader) – from his essay Why We are Fighting.