Montréal, CA, Bruxelles, BE, Paris, FR  2015/16

Pour cette première collaboration avec Charley Case nous avons travaillé la rencontre entre le geste de peindre et une partition de sauts et voix. Dans une incarnation verticale le dessin se liquéfie et devient translucide.

Ce duo performatif donne ainsi lieu à une danse de résilience. À une danse de guérison. Ou à une danse de séparation qui présage de futures reliances.

Hello Charley
la vision est,
même lorsqu’elle n’est plus.
demain je te propose
de travailler à partir de 11 heures
sans parler
à partir d’une structure de base que je te partagerai.
C’est une partition souple qui permet d’y inclure tout ce dont nous avons parlé –
consciemment ou inconsciemment.
As-tu une limite de temps? Si oui quoi?
Nous accompagnent quelques images…
unnamed-2  unnamed
  unnamed-4 unnamed-5
quelques mots :
tremblements
toucher
ne me touche pas / noli tangere
pudeur
renard
loup
hibou blanc
transe
shaker
faire avec ce que l’on a ici et maintenant
planter
attendre
traverser
et aussi

EL ESPACIO PARA LA TRANSFORMACION.

En cuanto a la Transformación Interna, 
no hay nada que puedas Hacer respecto a ella.

Tu no puedes Transformarte a ti mismo, 
y tampoco puedes Transformar a otra Persona.

Todo lo que puedes hacer es crear el Espacio 
para que la Transformación ocurra.

E. Tolle

​c est tout sans accent et sans ponctuation
nuit/lune/pluie
​c. pour c.
 
21.44
///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

ouuuuuh d accord on va pas parler, j aime bien !(quoiqu il en paresse) 🙂

a la soupe des mots je rajoute
rond-point
date (plum)
orion
rouge
silence
et pour completer les images voici

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Capture d’écran 2013-11-12 à 21.47.49P2060454

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À venir

  • Colloboration avec Charley Case
  • Coproduction Atelier LO, Association Plexus, Musée de l'Invisible
  • Photo.s Charley Case et Manuela de Tervarent